Accueil > Cérémonie de Mariage > Mariage traditionnel en Polynésie Française

Mariage traditionnel en Polynésie Française

Devenu un événement folklorique, le mariage traditionnel polynésien est aujourd’hui destiné à divertir les touristes. Redécouvrons ce mythe qui tente malgré tout de subsister.

Le mariage aux temps anciens

Chez les Polynésiens, l’acte de se marier avait une valeur particulièrement sacrée. Par conséquent, lorsque deux jeunes gens décidaient de s’unir, ils devaient absolument obtenir le consentement de leurs parents, en guise de bénédiction. Ainsi, ce n’était qu’après les négociations entre les deux familles que les préparatifs pouvaient commencer. Au premier jour de la cérémonie, famille et amis de la fiancée se rendaient chez le futur marié pour la remise des cadeaux. Ensuite, elle revenait chez elle pour la suite des préparatifs pour le jour du mariage proprement dit, le lendemain. L’union nécessitant la bénédiction des dieux, le sacrement s’accomplissait alors sur le marae de la tribu, ou le marae familial de la lignée du futur époux – le marae étant une place destinée aux événements. Le jeune couple et toute la procession apparaissaient devant le prêtre en habits d’apparats, bijoux, coquillages et couronnes de fleurs au cou. Avant le sacrement du mariage, le prêtre rendait grâce aux dieux les plus importants : celui du marae et ceux qui protégeaient les deux familles. Les festivités commencèrent dès lors que les séances d’offrandes étaient achevées. Ces festivités organisées autour d’un grand tamara, ou banquet étaient rehaussées de danses et de chants, sous les regards des nouveaux mariés.

Mariage traditionnel Otemanu

Grâce à la collaboration du Tiki Village, faire un mariage traditionnel en Polynésie est encore possible. C’est en pirogue que les futurs mariés arrivent au village, accueillis dans la joie par les villageois, au son des ukulélés. Les femmes du village invitent alors la mariée dans le fare bambou, l’habitation locale, pour la vêtir en Princesse tahitienne tandis que son futur époux est conduit sur un fare royal flottant. Il y sera tatoué et habillé en Grand chef. À son retour, il est accueilli par la mariée, le grand prêtre et les villageoises, tous vêtus de costumes de fête traditionnels. Après les présentations, le grand prêtre convie les futurs époux à s’introduire sur le marae désignant le temple tahitien, dans une ambiance traditionnelle de chants religieux interprétés par les femmes. Suivent alors la bénédiction et le rite de purification à l’eau de coco, ensuite, les mariés reçoivent des noms tahitiens avant d’être portés en direction de la Chaise Royale par quatre guerriers. À ce moment, ils reçoivent leur certificat en tapa, une écorce d’arbre à pain. Pour célébrer l’événement, une coupe de champagne et un spectacle de danse sont offerts par les villageois. Ils embarquent ensuite sur la Pirogue Royale pour une promenade romantique au son des guitares et des ukulélés. Avant de profiter du coucher du soleil, les nouveaux mariés bénéficient d’une séance de massage tahitien l’huile de monoï. Pour leur nuit de noces, le fare est gracieusement offert et au petit matin, un petit-déjeuner est servi en pirogue.



Retrouvez toutes vos infos beauté sur Thalasso, info et guide thalasso cnil n°1167279  © Interactive Promotion