Accueil > Les préparatifs de votre mariage de A a Z > Les conditions physiques du mariage

Les conditions physiques du mariage

Vous êtes prêts à vous unir pour le meilleur et pour le pire ? Avant le célèbre et solennel Oui, vous devriez vous assurer que vous pourriez civilement vous marier. Pour cela, des conditions, disons assez fondamentales se posent.

A quel âge peut-on se marier ?

L’amour n’a pas d’âge mais le mariage oui. Aussi, le premier paramètre à considérer est l’âge des futurs mariés. Légalement, l’âge de raison est le minimum pour l’homme mais à 15 ans une jeune fille pourrait déjà devenir une femme.

S’ils sont poussés par un désir plus fort pour fonder leur famille (ou pour des raisons disons moins onéreuses comme la grossesse de la future mariée), ils peuvent se faire émanciper par un de leurs parents.

Les tuteurs légaux peuvent également fournir l’autorisation de se marier à ces enfants mineurs. Donc se marier n’est pas une décision entièrement personnelle dans un cas comme celui là mais dépend du bon vouloir de notre environnement social ou plus précisément familial.

Qui peut se marier ?

Et même ayant atteint la majorité, un mariage ne peut être prononcé que si les conjoints sont physiquement de sexe opposé. L’union homosexuelle n’est pas encore reconnue et d’une certaine façon va même à l’encontre de l’éthique du mariage.

Mais encore, d’une logique absolue, les futurs mariés doivent être l’un et l’autre disponibles et donc célibataires. Le lien du mariage est unique et les futurs conjoints ne peuvent donc pas être liés d’une manière physique et juridique dans un autre contrat de mariage encore en vigueur.

Les démunis de leur faculté psychique mais débordant d’amour peuvent t-ils se marier ? Dommage, car la réponse est non. Seuls les saints d’esprit détiennent la capacité juridique et peuvent jouir de cette acte civile. Et les majeurs mis sous tutelle doivent avoir l’autorisation des deux parents.

Quand peut-on se marier ?

Pour les femmes récemment divorcées ou les veuves, une durée légale de 300 jours leur est imposé avant de pouvoir se re-marier. C’est ce que l’on appelle le délai de viduité et qui se compte à partir du jour de la dissolution expresse (divorce) ou tacite (mort du conjoint) du mariage. Ceci est dans le but d’éviter une confusion de parenté si la femme tomberait enceinte durant ce temps. Et comme toute règle a une exception, elle pourrait remédier à cette attente en présentant un certificat de non grossesse.

Choisir son conjoint et donc une prérogative qui s’offre à tous. Mais se marier est celle de la société.



Retrouvez toutes vos infos beauté sur Thalasso, info et guide thalasso cnil n°1167279  © Interactive Promotion