Accueil > Cérémonie de Mariage > Le Mariage religieux > La cérémonie du mariage musulman : traditions

La cérémonie du mariage musulman : traditions

Cet article renseigne sur la célébration du mariage selon l’Islam avec à titre d’information les variantes du mariage musulman.

Le mariage musulman

Le mariage assure amour, soutien mutuel et procréation. Le mariage musulman, évènement sacré de toute une vie, comporte rituels au henné pour la mariée, danses et plusieurs jours de fêtes. Il se célèbre du mardi au jeudi.

Selon l’usage, le mariage musulman peut avoir lieu soit à la mosquée dénommée « nikâh » ou « fâtiha », soit dans une mairie ou bien au domicile de la jeune fille, toujours en présence de la famille, témoins et l’imam qui accueille le couple dans la religion.

La cérémonie précédant les festivités se déroule en quelques grandes étapes comprenant le dialogue entre le père de la jeune fille, le futur époux et l’imam, ensuite la remise de la dot qui symbolise l’engagement perpétuel du mari à dépenser pour la femme qu’il épouse. Cette étape accompagne la prononciation des vœux de vivre ensemble et l’échange des alliances, en présence du responsable, de la femme, qui « scelle » l’union.

Enfin, la lecture d’un verset du Coran donne un point d’honneur à la tradition. Parfois, la présence seule du tuteur et d’un document signé par consentement de la mariée permettent à cette dernière, de s’absenter à la cérémonie.

Les formes dérivées

Si le mariage est une union réciproque et acte d’ amour , l’Islam par le Coran donne généralement à l’homme musulman le droit d’avoir plusieurs femmes (« polygynie »).

D’autres types du mariage musulman existent également : mariage caché, temporaire, celui dit du « voyageur », selon la culture, le groupe d’appartenance (chiites ou sunnites).

Cette singularité de la tradition musulmane nous amène ainsi à en considérer les quelques variantes avec leur cérémonie propre :

- Le mariage musulman caché, nommé « Nikah urfi » ne sera révélé qu’ultérieurement. Comme son nom l’indique, il ne donne pas lieu à de grandes cérémonies (prononciation des vœux, échange des alliances, lecture du Coran) et dispense l’homme de toutes les habituelles obligations.
- Le mariage temporaire ou mut`a été pratiqué à son début par les communautés chiites. Ici aussi, point de grande cérémonie (à la convenance du responsable de la mariée). Il consiste en un mariage à durée déterminée (juste le temps d’une jouissance).
- Nikâh al Misyar (de l’arabe misyar, voyageur) est une autre forme de mariage musulman. Il rend piètre le statut de la femme, et d’ailleurs, suscite nombre de démêlés des Chiites et certains Sunnites. Mais la cérémonie se fond dans la tradition avec de grandes festivités, des rituels au henné et danses…

Bref, la cérémonie du mariage musulman offre la plus courte cérémonie religieuse mais la plus longue festivité de mariage (plusieurs jours).



Retrouvez toutes vos infos beauté sur Thalasso, info et guide thalasso cnil n°1167279  © Interactive Promotion