Accueil > Cérémonie de Mariage > Le Mariage religieux > La cérémonie de mariage : le mariage juif

La cérémonie de mariage : le mariage juif

Pour les gens qui méconnaissent la religion juive, la description suivante de leur cérémonie de mariage les surprendra sûrement. Elle est tellement imprégnée de rituels spécifiques, que quelquefois même, elle dépasse l’entendement. Jugez-en par vous même. C’est une cérémonie chargée d’histoire : magnifique !

La préparation

- La fiancée doit d’abord s’initier auprès d’une femme mariée à certains rites israélites relatifs au Cahbout, à la cachérisation de la viande et à l’éducation des enfants.

- A la veille du mariage, la fiancée goûtera ensuite au bain rituel de purification, au Mikvé, pour ses ablutions.

- Le rabbin recevra enfin les deux époux pour entretiens durant lesquels ils discuteront du respect des règles de la foi judaïque dans le contexte quotidien. Ils apprendront également les coutumes dans le foyer, le mode d’éducation de leurs futurs enfants et les quelques évènements religieux qui pourront jalonner leur vie comme la circoncision ou la communion.

- Au dernier jour du sabbat avant la cérémonie, les deux fiancés doivent se présenter à la synagogue où le rabbin sollicitera la bénédiction divine pour leur couple.

La cérémonie de mariage juif

- La journée commence mal pour les futurs mariés car ils doivent observer un jeun comme signe de pénitence pour leurs péchés.

- La synagogue abrite la cérémonie et le dais nuptial (houpa), érigé au dessus de l’autel est soutenu par quatre colonnes, pour témoigner de l’arrivée de la fiancée dans son nouvel antre.

- Le fiancé glisse l’anneau d’alliance à l’index de la main droite de sa dulcinée, enfile lui-même son alliance avant que lui et sa femme ne s’offrent une coupe de vin, devant deux témoins. Les anneaux doivent être faits en métaux précieux et aucune pierre précieuse ne doit les orner. Le fiancé, lors de l’échange des bagues, doit prononcer la phrase sacrée : « Par cette bague, tu m’es consacrée selon la loi de Moïse et d’Israël ».

- En guise d’échange de consentements, le rabbin énonce l’acte de mariage. Cette lecture sera suivie du chant des 7 bénédictions. Les mariés lèveront encore un deuxième verre de vin, casseront le verre après pour se rappeler de la fin du temple de Jérusalem et pour ne pas oublier que le bonheur humain peut facilement se briser, comme justement ce verre qu’ils viennent de casser.

- Enfin, il est à noter que la cérémonie peut se dérouler dans un endroit autre que la synagogue et qu’elle ne peut pas se faire le samedi, jour du sabbat, consacré uniquement à l’étude et aux prières.



Retrouvez toutes vos infos beauté sur Thalasso, info et guide thalasso cnil n°1167279  © Interactive Promotion